Cette page Web peut être reproduite et diffusée librement sous indication d'origine Revue"L'Ere nouvelle" - BP 171 - 06407 Cannes cedex

PÉTITION NATIONALE SÉCURITÉ ALIMENTAIRE

(N° 132 - juillet-août 1999)

 

Les citoyens français soussignés, toutes opinions et sensibilités confondues, extrêmement inquiets des graves déviances constatées au cours des dernières décennies dans le domaine de la production alimentaire, tant au niveau de l'agriculture intensive qu'à celui des élevages dits «en batterie» ou de la transformation industrielle des denrées, demandent au gouvernement de prendre de toute urgence, afin de garantir la santé alimentaire à toute la population ainsi qu'aux générations futures, les décisions suivantes :

 

1) Interdiction de toute addition d'antibiotiques, hormones, amphétamines et autres substances chimiques ainsi que l'introduction de farines animales dans l'alimentation des animaux de boucherie ou de production laitière ou d'oeufs.

 

2) Interdiction des plantes dites «transgéniques» sur le territoire national et intervention pressante de la France au niveau international pour un moratoire mondial concernant l'introduction dans les organismes vivants de gènes extérieurs à leur génome naturel.

 

3) Interdiction de tous colorants artificiels dans les aliments et, d'une manière générale, de tous additifs alimentaires non strictement indispensables à la conservation des produits.

 

4) Interdiction dans un délai maximum de 3 ans de toute technique d'élevage ne respectant pas les conditions minimales de développement naturel des animaux (espace, mouvement, aération, ensoleillement, etc...)

 

5) Abandon obligatoire et progressif en agriculture de l'utilisation de pesticides, insecticides, fongicides et leur remplacement par des antiparasitaires biologiques (espèces antagonistes).

 

6) Mise en examen de tout contrevenant à ces dispositions, pour mise en danger de la vie d'autrui par empoisonnement ou falsification de denrées .

 

7) Arrêt aux frontières de toutes productions alimentaires ne respectant pas ces nouvelles normes françaises lorsqu'elles auront été promulguées.

 

Nom, prénom, adresse, signature...

Adresser les feuilles de pétition à M. le Premier Ministre, Hôtel Matignon, 75008 Paris.

 

Retour à la page d'accueil : un clic sur > index.html - Retour à la page sélection