(Le texte suivant est publié une ou deux fois par an dans la revue

BIENVENUE À NOS NOUVEAUX LECTEURS !

Si vous recevez cette revue pour la première fois et si vous n'êtes pas encore abonné, c'est que cet exemplaire vous a été adressé par un ami ou une relation qui vous a jugé digne de la lire et capable d'en apprécier l'originalité. Mais peut-être ne vous a-t-il pas prévenu du risque qu'il vous faisait courir... alors ...

Attention ! Accrochez vos ceintures ! ça décoiffe !

Tout d'abord, méditez bien notre titre : "L'ERE NOUVELLE".

Nous ne l'avons pas choisi au hasard. Dans nos pages, un groupe d'écrivains indépendants s'efforce de jeter les bases d'une civilisation nouvelle. Aussi vous devez vous attendre à être dérangé dans beaucoup de vos habitudes de pensée. Vous serez même parfois choqué, irrité, scandalisé. Oh ! pas par notre langage, qui est très classique, ni par nos images, qui sont sages, et même rares, mais souvent par nos idées, qui vont résolument à contre-courant de tout le "prêt-à-penser" que l'on vous distribue ailleurs. Et surtout n'essayez pas de nous coller une étiquette : aucune ne peut nous convenir. Nous sommes inclassables et indescriptibles.

Certains disent parfois de nous : "Ils ne respectent rien !" Henry de Montherlant a écrit un jour : "On dit que "ne respectent rien" ceux qui ne respectent que ce qui mérite d'être respecté". Nous revendiquons d'être de ceux-là.

Ce que nous respectons ? Avant tout la probité, la sincérité, la loyauté, la droiture. Nous respectons le droit des individus et des peuples à disposer d'eux-mêmes, comme nous respectons la liberté et la dignité de tout être humain qui se respecte. Nous respectons l'Histoire, lorsqu'elle est sincère, et la Science, lorsqu'elle est honnête. Nous respectons l'intelligence, lorsqu'elle n'est pas utilisée à maquiller ou à truquer, à tromper les autres ou soi-même. Et par dessus tout nous respectons la compétence, la fiabilité, le talent qui doivent parachever toute oeuvre humaine.

Ce que nous ne respectons pas ? A peu près tout le reste. Nous ne respectons pas les religions, qui agenouillent et soumettent les hommes, ni les idéologies politiques de toutes couleurs, qui les aveuglent et les égarent. Nous ne respectons pas les titres, ni les diplômes, ni les médailles. Et surtout, notez-le bien sur vos tablettes, nous ne respectons pas les convictions, quelles qu'elles soient, car elles assèchent le coeur, figent l'esprit et paralysent l'évolution des âmes. C'est pourquoi d'ailleurs nous vous prions instamment de ne pas respecter les nôtres.

Vous voilà donc prévenu. Si vous êtes attaché à de vieilles croyances, à des systèmes tout préparés, à de quelconques projets de "société sur plan"; si vous êtes soumis au "qu'en dira-t-on", aux idées d'hier ou au goût du jour, à la tradition ou bien à la mode (ces soeurs jumelles, toutes les deux nées de la peur de penser par soi), jetez ces pages loin de vous et quittez ce navire. Il vous entraînerait vers d'insupportables "tempêtes sous les crânes".

Mais si vous pensez que le monde n'est pas tout à fait réussi, que les hommes peuvent construire un plus beau futur s'ils ont le courage de regarder "droit devant", sans trop se soucier de ce qui se dit à gauche ou à droite, sans illusions mais sans résignations; si vous n'avez pas peur de tout repenser avec nous, parce que tout ce qui a été pensé n'a pas été, peut-être, aussi bien pensé qu'on le pense, alors, braves gens et gens braves, montez à bord et souquez ferme ! Jetez à la mer vos oeillères ou vos lunettes bleues ou roses. L'horizon est à nous. Le vent de l'avenir se lève !

Depuis trente ans déjà, nous voguons sans vous. Avec vous, nous irons plus loin. Cordialement vôtre.

Pierre Lance, directeur et rédacteur en chef

Retour à la page d'accueil : un clic sur > index.html